La Vallée à coté des catalanes.

Le Conseil de la Vallée d’Aoste, dans sa séance d’hier, à approuvé à l’unanimité une résolution de soutien au parcours d’autodétermination de la Catalogne, presentée par tous les groupes.

Résolution

LE CONSEIL RÉGIONAL DE LA VALLÉE D’AOSTE

RAPELLANT que le Conseil de la Vallée, symbole de l’Autonomie valdôtaine, issue de la lutte de la libération antifasciste et expression de liberté du Peuple valdôtain;

CONSTATANT dans un moment de profondes attaques à nos prérogatives, surtout en matière budgétaire, de la part du pouvoir central, et à notre Autonomie financière, fruit de luttes et batailles au fil des années, qui ont garantì è notre Peuple un épanouissement politique, culturel, social et économique dans le temps, et qui aujourd’hui est réduit à la limite du soutenable, en obligeant la Vallée d’Aoste à des choix tranchants et difficiles;

AYANT PRIS ACTE du parcours de autodétermination du Peuple Catalan;

À LA SUITE des graves attaques à la démocratie et à la souveraineté du Peuple Catalan en cours aujourd’hui;

 

CONDAMNE les graves épisodes qui se sont produit et qui ont été mis en acte par le Gouvernement Espagnol et le terrible tentatif sans précédent d’arrêter avec tout moyen le parcours démocratique de liberté qui met en discussion le principe de Autodétermination des Peuples;

EXPRIME son plein soutien au Peuple Catalan et à son parcours de liberté et épanouissement politique, culturel, identitaire et linguistique dans une idée d’Europe des Peuples;

INVITE les Institutions européennes, le Gouvernement italien et les parlamentaires valdôtains à intervenir pour condamner ces actes;

SOUHAITE que le Peuple Catalan puisse atteindre la pleine reconaissance à l’Autodétermination qu’il revendique contre les attaques centralisatrices qui minent les droits et les prérogatives des Peuples;

ET EXPRIME les fortes préoccupations et la totale contrariété des Institutions et de la communauté valdôtaine face à ces attaques toujours plus manifestes et pressantes contre notre Autonomie, contre les Autonomies spéciales et les Régions.

Voir aussi:

Democrazia Politik Selbstbestimmung | Good News Zitać | | | Aoûta-Aosta Catalunya | EU | Français

Der Titelseitenvergleich.

Titelseiten einiger Tageszeitungen von gestern, 21. September 2017 — dem Tag nach dem Überfall der Guardia Civil auf die katalanischen Institutionen:

Und hier die Titelblätter der Südtiroler Zeitungen — als ob nichts geschehen wäre:

Comparatio Medien Politik Polizei Repression Selbstbestimmung | | | AA Corriere Der Standard Die Welt Dolo FAZ SZ TAZ The Guardian | Catalunya Südtirol/o | Guardia Civil | Deutsch English Français Italiano

Vertus du dialogue.
Quotation 112

Au Conseil de l’Europe, où j’ai représenté la Suisse de 1998 à 2011 à l’Assemblée des députés, nous avons eu affaire à de nombreuses situations de tensions ethnico-religieuses, que ce soit en Espagne avec le Pays Basque et la Catalogne, la France avec la Corse ou encore la Belgique, la Roumanie et bien sûr les Balkans. J’ai eu l’occasion d’apprendre ainsi que là où des solutions sont imposées par le haut, ça ne fonctionne jamais. Dans le Jura, on a donné la parole à la base. C’est un atout formidable. En Suisse, notre approche participative, par le dialogue et les scrutins populaires, permet de dédramatiser de tels conflits.

Ce modèle suisse de résolution des conflits est-il transposable à l’étranger, selon vous qui avez tant voyagé?
Il n’est pas transposable de 1 est à 1, mais il peut donner des idées à d’autres pays sur les vertus du dialogue. Trop souvent, on tend à penser que la démocratie, c’est la règle de la décision de la majorité. En Suisse, nous répondons que ce n’est pas tout à fait cela. La majorité doit certes être respectée, mais il faut des mécanismes pour que la minorité puisse l’être aussi. […]

Avant de bien connaître la situation, je me disais que l’on s’offrait peut-être là un «problème de luxe». Ce n’est pas une situation dramatique au sens de celles qu’on a connues dans les Balkans, par exemple. Cependant, si on l’avait ignoré, le problème jurassien aurait peut-être pu prendre d’autres proportions.

Dick Marty, interview avec Le Journal du Jura, édition spéciale septembre 2013

Soulignement par

Democrazia Medien Mitbestimmung Politik Religiun Selbstbestimmung | Zitać | | | Baskenland-Euskadi Catalunya Corsica Jura Svizra | | Français

Italian government re-introduces fascist laws.

[EN] They were ment to go out of force today, but were re-approved by italian government right on time: Parliament had abrogated plenty of fascist laws still effective in democratic Italy, amongst which some forbiding german speaking minority in Southern Tyrol to use their language in public or private places, or those erasing South Tyrol’s german place names and introducing new, invented ones — which should sound italian and thus change the identity of a whole region. However, right-wing government led by Mr. Berlusconi did not let pass the decision and re-introduced those humiliating acts with an urgent decree. Whilst this will have no tangible effect on South Tyrol’s legal status, shielded by an international agreement between Italy and Austria, it is considered a shame by democrats in 21st century’s united Europe.
Since there will actually be no concrete effect, there was no political reason for re-approving the measures, except for making a highly symbolic statement in favour of fascism, racism and oppression.

[FR] Il y a quelques semaines, le parlement italien avait decidé d’abroger la majorité des lois du fascisme encore en force dans l’Italie démocratique. Entre autres, celles qui interdisent l’utilisation de l’allemand — en publique et en privé — à  la minorité du Tyrol du Sud, et celles qui effacent les toponymes originaux et les substituent avec des inventions «Italiénisées». Ces lois n’auraient plus été valables à  partir d’aujourd’hui, si le gouvernement de Mr. Berlusconi n’avait pas refusé son annulation. Mais ces lois humiliantes ont eté réapprouvées par un gouvernement «démocratique» en tant que décret urgent. Mème si cette décision n’aura aucune influence sur le statut du Tyrol, protegé par un traité entre l’Autriche et l’Italie, cette mesure est une honte dans l’Europe unie du 21ème siecle.
Vu que le decré n’aura pas de répercussions, sa réintroduction manque de base politique. Ce n’est qu’un symbole en faveur du fascisme, du racisme et de l’oppression.

[ES] Hace pocas semanas las dos cà¡maras del parlamento italiano habà­an decidido abrogar una multitud de leyes fascistas todavà­a en vigor. Entre ellas, unas normas que prohiben el uso — en público y en privado — del alemà¡n a la region del Tirol del Sur, y otras que borran la toponimia original, sustituyendola con invenciones «italianas». Hoy las normas iban a perder su vigencia. Sin embargo, el gobierno del Sr. Berlusconi decidió rechazar la anulación, volviendo a aprobar estas normas humillantes con decreto urgente. Mientras que este hecho no tendrà¡ ningun efecto concreto sobre el estatus del Tirol, protegido con un tratado entre Italia y Austria, la medida es considerada una verdadera vergüenza en la Europa unida del siglo XIX.
No teniendo las normas algun efecto concreto, su reintroducción carece de cualquier fundamento politico — excepcionado su valor simbólico en favor de fascismo, racismo y opresión.

Discriminaziun Faschismen Minderheitenschutz Ortsnamen Politik Recht | | | | Italy Südtirol/o | EU | Castellano English Français